Loading...

Cet article est le premier billet d’une série qui vous fera découvrir l’intelligence artificielle sous différents angles: son utilisation dans les entreprises, ses apports et ses limites mais également les questionnements ou les fantasmes qu’elle soulève. Bonne lecture!

La digitalisation des entreprises

L’intelligence artificielle est, selon l’un de ses créateurs Marvin Lee Minsky (1927–2016) la « Construction de programmes informatiques qui s’adonnent à des tâches qui sont, pour l’instant, accomplies de façon plus satisfaisante par des êtres humains car elles demandent des processus mentaux de haut niveau tels que : l’apprentissage perceptuel, l’organisation de la mémoire et le raisonnement critique ».
Usuellement abrégée IA, les définitions de ce qu’est l’intelligence artificielle peuvent différer, certains la reliant à un aspect idéal de l’intelligence pas nécessairement humaine quand d’autres prétendent qu’elle doit être pourvue de toutes les apparences de l’intelligence rationnelle des êtres humains.

Non, vous n’apercevrez pas de cyborgs dans votre jardin demain au réveil

Qualifiée par certains de nouvelle révolution industrielle et pour les plus imaginatifs de développement d’une nouvelle espèce humanoïde robotisée, l’IA est aujourd’hui utile pour effectuer les tâches répétitives. Elle est par ailleurs utilisée dans la lutte contre les fraudes et les cyberattaques mais également dans la reconnaissance d’images statiques avec leur classification et leur marquage, dans des algorithmes de tradings, dans le traitement de données médicales mais aussi en maintenance prédictive ou en identification, détection et suivi d’objets. Elle permet aux collaborateurs de réaliser de manière rapide des tâches très longues voire impossibles à effectuer.

Enjeu scientifique de croissance majeur, le président français Emmanuel Macron a par ailleurs fait de l’intelligence artificielle un enjeu politique et technologique en annonçant le 31 mars 2018 un plan de plus de 1,5 milliards d’euros afin de placer la France parmi les leaders dans ce domaine. Cette annonce va dans le sens de l’ancien président des Etats-Unis Barack Obama dans son discours d’octobre 2016, qui voyait prospérité et opportunités dans l’utilisation de l’IA.

L’IA, partie intégrante du phénomène de digitalisation des entreprises

Enjeu de compétitivité et d’attractivité pour les entreprises, la digitalisation des structures touche tous les métiers des départements RH et marketing en passant par les départements financier ou R&D, le fait de numériser l’ensemble de l’organisation peut offrir un avantage concurrentiel aux entreprises. En outre, la non adaptation de ce virage numérique peut s’avérer fatale pour certaines d’entre elles.
Parmi tous les impératifs des entreprises, la gestion des données en interne au sein des structures est une tâche qui se révèle ardue tant la quantité d’informations est importante à centraliser, à structurer ou encore à hiérarchiser (cf. article sur le Knowledge Management du mois de juillet 2018). L’intelligence artificielle joue alors un rôle primordial dans l’automatisation de processus simples et dans l’analyse sémantique d’un fichier, et d’en créer un arbre de connaissances.

Ainsi, CogniMap s’intègre dans ce processus de digitalisation des entreprises en déployant un outil d’intelligence artificielle de gestion de l’information et de création automatique de contenu sous format Mindmap. Cet outil a pour but de les aider dans leur communication en interne mais aussi de gérer leurs informations de manière efficiente et simplifiée.

Accélérez les comparaisons de vos documents

Gagnez en productivité grâce à CogniMap